Réussir ses Plantations d’Automne : 5 astuces

L’automne est une excellente période pour travailler au jardin et y introduire de nouveaux végétaux. Arbres fruitiers ou ornementaux, arbustes et plantes vivaces ou encore bulbes et graminées, tous apprécient d’être plantés au bon moment. Ils vous le rendront bien en éclatant de beauté à la saison estivale. Voici 5 conseils et astuces pour réussir ses plantations d’automne comme un pro.

L’automne : la saison idéale pour réussir ses plantations

L’automne est la meilleure saison pour planter la grande majorité des végétaux. En voici les raisons :

  • Un climat propice : une terre encore chaude, pas de fortes chaleurs, pas de gel et une pluviométrie adéquate. Au printemps, les plantations ont à peine le temps de s’installer qu’elles sont déjà soumises à des UV violents et à des stress hydriques. En cas de plantation printanière, il y a peu de chances qu’elles offrent une belle floraison la première année.
  • Des végétaux manipulables sans risque : pour se préparer à l’hiver, leur métabolisme commence à fonctionner au ralenti. Vous pouvez les transplanter, tailler leurs racines et leurs branches sans que cela affecte les plantes. Au printemps, alors qu’elles se réveillent, l’opération est plus délicate.
  • Une période d’acclimatation paisible : les plantations d’automne ont tout le temps de s’adapter à leur nouveau lieu de vie avant d’affronter l’hiver. À cette période, elles s’enracinent mieux. En se concentrant sur leurs organes souterrains, elles seront fin prêtes pour leur épanouissement printanier.
  • Une dormance hivernale est nécessaire : le cycle végétatif de certaines espèces réclame une exposition prolongée à des températures négatives. C’est notamment le cas des bulbes. S’ils ne connaissent pas le froid, ces végétaux ne se développeront pas. Ces espèces ont pour la plupart une éclosion précoce (dès février-mars). En ne les plantant pas à l’automne, vous risquez de rater le coche.

Astuce n° 1 : privilégier les végétaux adaptés à la plantation automnale

Pour réussir les plantations d’automne, concentrez vos efforts sur des végétaux qui requièrent d’être installés à cette période.

Pour les plantations automnales, retenons les catégories suivantes :

  • Les arbres et arbustes fruitiers tels que les cerisiers, abricotiers et pommiers ou bien les framboisiers, cassis, kiwis, vignes…
  • Les arbres et arbustes décoratifs à feuilles caduques (lilas, forsythias, abelias, cornouillers… et tant d’autres encore). On attendra l’hiver pour planter les conifères et les végétaux persistants.
  • Les rosiers qu’ils soient de collections, grimpants ou paysagers.
  • Les plantes vivaces, en particulier si vous vivez dans une région tempérée. Si chez vous les hivers sont très rudes, préférez les planter au début du printemps.
  • Les graminées. Plantez-les à l’automne et profitez de leur beauté hivernale dès leur introduction au jardin.
    👉 Inspirez-vous de notre article « 5 graminées qui résistent à l’hiver » pour composer votre palette végétale.
  • Les bulbes comme les tulipes, narcisses, jonquilles, crocus et jacinthes pour ne citer que les plus connus. À planter à l’automne absolument !

Astuce n° 2 : le conditionnement des végétaux en automne

À la saison froide, vous avez le choix entre des végétaux en conteneurs, en mottes ou en racines nues. À quoi cela correspond-il et quel conditionnement privilégier pour réussir vos plantations d’automne ?

Le conteneur est simplement le pot classique. Tous les genres et espèces peuvent être vendus sous cette forme. Plus facile à transporter et à stocker, c’est l’option idéale pour les jardineries. Cela permet aussi, en théorie, de planter toute l’année. 

La motte grillagée ne concerne que les arbres et est destinée aux paysagistes professionnels. Cela apporte de la flexibilité aux pépiniéristes qui cultivent des arbres en plein champ. Le système racinaire est extrait du sol avec une motte de terre. Le tout est maintenu dans une toile de jute cerclée d’un treillis métallique. Ceci autorise un délai de plusieurs jours entre l’arrachage et la plantation.

Les racines nues sont une variante très intéressante en saison automnale et hivernale. Hormis le fait de ne pas utiliser de plastique, les 2 avantages majeurs sont que :

  • C’est beaucoup moins cher. On peut alors acheter de plus grandes quantités ou s’offrir des espèces onéreuses.
  • Le taux de reprise des plantations est supérieur à celui des autres conditionnements (si la plantation est bien exécutée !).

Les racines nues sont disponibles uniquement en période de repos végétatif (de la mi-novembre à début mars, selon les régions). Quasiment tous les fruitiers, de très nombreux arbres d’ornement ainsi que quelques arbustes sont commercialisés sous cette forme.

Astuce n° 3 : acheter des végétaux avec de belles racines

Lorsque l’on choisit une plante, il faut porter son attention sur la qualité de son système racinaire. Bien au-delà de l’apparence du feuillage ou de la présence de fleurs, c’est cet organe qui garantit la réussite de vos plantations.

À l’automne, il y a de forte chance pour que les végétaux ne soient pas très jolis. Parfois, il n’y a même rien à voir. En octobre et novembre, les vivaces et arbustes que l’on trouve en jardinerie ont une partie aérienne sévèrement taillée. C’est une opération normale à cette saison. Le plus important est que les racines soient bien développées et sans chignon (tournicotis au fond du pot). Vérifiez toujours cela avant d’acheter. C’est un critère primordial pour assurer une bonne reprise et la croissance des végétaux plantés.

⚠️ Pour les arbres, soyez aussi attentif à l’équilibrage des branches principales. Si le port est désaxé, cela prendra plusieurs années pour rattraper les dégâts. Pour finir, regardez bien que l’écorce n’est pas abîmée. 

Astuce n° 4 : pailler les plantations d’automne

Le paillage à de nombreux avantages. C’est aussi un excellent moyen d’utiliser les déchets de vos dernières tontes et les résidus de vos tailles d’automne. C’est une étape simple qui permet de :

  • maintenir vos racines au chaud durant l’hiver,
  • conserver une humidité nécessaire au développement du système racinaire et des micro-organismes bienfaiteurs.

En effectuant cette opération à l’automne, le paillis a le temps d’entamer sa décomposition. Le processus de minéralisation de la matière organique est en route. À la reprise végétative, vos plantations ont de quoi se nourrir pour croître à la vitesse grand V.

🍂 Alors, petit conseil d’ami : ne jetez plus vos feuilles d’automne !

Astuce n° 5 : arroser généreusement vos plantations, même si c’est l’automne !

Dans le jargon professionnel, on dit « plomber les végétaux ». Il s’agit de procéder à un arrosage copieux directement après la plantation. Cet apport d’eau n’a pas uniquement une vocation d’hydratation. Son objectif principal est de contribuer au tassement du substrat pour évacuer toutes les bulles d’air emprisonnées dans le sol. L’air est l’ennemi des racines. Il les assèche et entraîne la mort des plants.

Le 4e trimestre est le meilleur moment pour réussir ses plantations. Travailler son extérieur à cette saison est, par ailleurs, un excellent moyen de profiter de son jardin à l’automne. Selon votre région, la fourchette temporelle n’est pas strictement identique. La période idéale peut se comprendre entre fin août et début décembre. En Alsace, fief de Merlet Paysagiste, on considère que la saison de plantation s’étend de fin août à fin octobre. Évidemment, chaque année est différente. 

🍀 Vous souhaitez faire appel à un paysagiste pour aménager ou entretenir votre jardin aux alentours de Strasbourg ? Contactez-nous !

Un commentaire

Publier un commentaire

17 + trois =